La pression du carnet de croquis

Sur Facebook, sur instagram, ils sont partout :
les carnets de croquis (et/ou d’inspiration).

Evidemment, tous sont plus magnifiques les uns que les autres,
et forcément, on se dit « Pourquoi pas moi ? »

Alors voilà :

le-cahier-de-croquis-1 le-cahier-de-croquis-2

Evidemment, d’aucun diront que dans le carnet d’inspiration, il n’y a ni raté ni réussite ;
tout n’est qu’essais et tout est merveilleux et nous vivons dans le monde des bisounours.
Mais dans mon monde torturé à moi, tout est échec :
cette encre qui a bavé alors que j’avais tout fait pour que non,
ce trait dégueulasse qui gâche tout,
cette couleur qui fait crado…
Je pourrais continuer longtemps comme ça, mais je pense que vous avez pigé le truc.

Alors voilà : je suis jalouse de tous ces beaux carnets.
Et les miens sont cracras.
Il faut que je fasse mon deuil, que voulez-vous ! :)

Pour voir quelques superbes carnets de croquis :
Miss Paty
Yllya (allez voir ses dessins d’Inktober)
Elise Gravel

Si on jugeait le travail d’un développeur comme celui d’un graphiste (réponse à Kek)

Coucou les lapinous !

J’ai lu aujourd’hui la dernière note de Kek, qui parle de l’ingratitude du métier de développeur.
Certes. Je suis complètement d’accord avec tout ce qui est dit.
Cependant, le métier de graphiste a aussi son revers de la médaille :
Quand le design plait à tout le monde, tout va bien, mais c’est évidemment rarement le cas… J’ai donc essayé de transposer certaines problématiques dans la vie du graphiste au métier de développeur…
:3

EDIT : Je vois que le sujet est controversé… Voici donc quelques précisions :
Je pense que je me suis mal exprimée dans mon strip ; voici ce que je souhaitais réellement mettre en parallèle :
Le travail des graphistes est toujours soumis à l’avis de « tout le monde et n’importe qui ». Ce qui parait logique dans un premier temps car, étant un travail visuel, tout le monde est capable de donner son avis. Oui, mais, est-ce normal ? J’ai évidemment envie de répondre « non ». En tant que graphiste, on a appris des règles d’ergonomie, de placement, de choix de couleurs… On suit évidemment les tendances du moment, on fait de la veille… Globalement, dans une créa, pas grand chose n’est fait au hasard. La principale contrainte étant de répondre à la demande initiale. Or, quand le travail final est présenté à X personnes, ces personnes perdent souvent de vue la demande initiale, et ont tendance à se baser sur leur ressenti personnel (ex : j’aime pas le bleu). Un client m’a demandé tout récemment, parmi la planche de logos que je leur avais envoyé, lequel je préférais. Je leur ai répondu que c’était une question difficile, mais ce qui était encore plus difficile, c’est de ne pas choisir celui qui plait le plus mais celui qui convient le plus. Et de ne pas perdre cet objectif là. C’est pour cette raison que je ne pense pas que ça soit une bonne idée de demander l’avis à tout le monde sur une créa.
J’espère que c’est plus clair ainsi, et que l’analogie se comprend mieux…
Désolée de n’avoir pas mieux expliqué le fond de ma pensée dès le début :)

Et si les développeurs étaient considérés comme les graphistes

Ca donne tout de suite moins envie, non ?
Pour avoir été webdesigner, je sais que les moments d’intégration HTML/CSS étaient des moments de relaxation par rapport aux moments de créa… plus incertains :p

Youpi ! Premier jour à Montréal !

Nous voilà bien arrivés à Montreal!

Une petite nuit de sommeil et nous sommes prêts pour partir à la découverte de cette nouvelle ville !

premier jour à montreal

Rassurez-vous, rien de bien grave : pour l’instant pas de signe de gangrène.

Mais à suivre, car qui dit bobo au pied dit problème universel du pansement qui tient pas.

Les tutos coiffure

Petite pause cosmonaute avant de poster le 2eme volet des mes remarques sur le film Gravity

Le tuto coiffure, ce guide qui te montre pas à pas comment faire ce somptueux chignon
que tu ne vas de toutes façons pas t’emmerder à faire
pour aller acheter tes Chocapic à Franprix dimanche matin…

les tutos coiffure sur le net

C’est peut être moi qui n’ai pas de bol, mais dans les tutos que j’ai trouvé, il y a toujours une étape un peu « magique », où la coiffure a vachement avancé et tu ne sais pas du tout ce qu’il s’est passé !